Propriétaires de location saisonnière sur Marseille ou Cassis, est-ce le moment de vendre?

Pour ceux qui ont investi dans l’immobilier sur Marseille, Cassis, ou plus généralement dans le département des Bouches du Rhône, soit au titre de résidence principale soit dans le but de faire de la location saisonnière sur Marseille ou Cassis, la période est-elle propice à la vente de votre bien et à une ré-orientation de vos investissements immobiliers?

D’une manière générale, on peut dire qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais moment pour vendre, car en général un projet immobilier ne se diffère pas et répond à des projets de vie: une mutation, un divorce ou plus positivement la naissance d’un enfant. Le sort des biens immobiliers destinés à la location saisonnière sur Marseille ou Cassis suit la même logique, même si il est vrai que de tels investissements sont en principe « secondaires » à la différence de l’achat ou de la vente d’une résidence principale. En réalité, très peu de propriétaires agissent en fonction de la hausse ou de la baisse des prix. C’est donc toujours le moment de vendre. Quant à ceux qui pensent différer leur projet de vente en attendant des jours meilleurs, c’est un pari qui peut s’avérer risquer, et ce pour plusieurs raisons:

Tout d’abord parce que rien ne laisse présager que le pouvoir d’achat des acquéreurs (que ce soit pour l’acquisition de biens destinés à la location saisonniere sur Marseille ou Cassis) va augmenter dans un futur plus ou moins proche. Et d’ailleurs, on peut noter que les taux d’intérêt sur les emprunts immobiliers ont légèrement augmenté, ce qui ne va pas dans le sens d’une augmentation du pouvoir d’achat.

Ensuite, pour ce qui est des prix, il apparait assez improbable que ceux-ci remontent de façon spectaculaire en 2014. Attendre de vendre pourrait donc vous coûter cher, d’autant plus si vous avez acquis par ailleurs un autre bien immobilier.

Concernant les propriétaires de location saisonnière sur Marseille ou Cassis (valable aussi pour les personnes ayant acquis une résidence secondaire sans objectif de louer leurs maisons ou appartements des Bouches du Rhône), le contexte fiscal pourrait éventuellement les inciter à vendre… En effet, la fiscalité des plus values immobilières (la plus value étant la différence entre le prix d’acquisition du bien et son prix de cession) est la suivante: exonération d’impôt sur la plus value après 22 ans de détention contre 30 ans auparavant. Un abattement supplémentaire exceptionnel de 25% s’applique aux cessions réalisées avant le 31 août 2014.

Mais, le choix de vendre,  lorsqu’il s’agit de biens dédiés à la location saisonnière, nécessite d’introduire un autre critère, celui de la rentabilité. Si vous n’avez pas de projet précis par ailleurs, céder une location saisonnière sur Marseille ou Cassis n’est probablement pas le choix le plus judicieux. En effet, le département des Bouches du Rhône bénéficie d’un tourisme important, et ce sans réelle saisonnalité. Si vous gérez correctement votre location saisonnière dans les Bouches du Rhône, votre rentabilité peut s’avérer particulièrement bonne. Avec l’application par ailleurs des régimes fiscaux dédiés (au forfait ou au réel), nous vous conseillons vivement d’y réfléchir à deux fois avant d’envisager la cession de votre location saisonnière sur Marseille ou Cassis, vous pourriez regretter votre choix et surtout ne pas trouver de meilleur placement!

Nos offres de location sur Marseille

 Istres
à partir de 350€ /sem.
Istres

L'appartement possède une entrée indépendante, une grande pièce à vivre avec une...

 Trets
à partir de 1 120€ /sem.
Trets

Maison d’architecte de 160m² sur terrain 4000m² avec vue sur la montagne Ste Victoire...

 Marseille 7eme
à partir de 920€ /sem.
Marseille 7eme

En plein coeur du vieux port ! In the heart of the old port !